Nom scientifique :carassius carassius

Famille : cyprinidés

Ordre : cypriniformes

Classe : osthéichthyens

Corps :arrondi, assez bossu, à grosse écailles ; pédoncules épais

Tête :conique, massive, bouche petite à lèvres peu charnues, dépourvues de barbillons

coloration :brunes; dos foncé et flancs à reflets dorés

Taille : de 20 à 35 cm

Comment la reconnaître :le carassin est un proche parent de la carpe à laquelle il est souvent  confondu. Les différences entre les deux espèces sont cependant assez évidentes : le carassin a des lèvres plus fines que celles de la carpe, dépourvues de barbillons. Le corps est plus bossu et plus ramassé, avec une nageoire dorsale plus courte que celle de l’autre cyprinidé. La bouche est petite, dotée de quatre dents pharyngiennes. La disposition et la forme des autres nageoires et de la queue, insérée dans un fort pédoncule, sont semblables à celles de la carpe. 

Robe : le corps du carassin est recouvert de grosses écailles cycloïdes. La robe est brunâtre ou verdâtre, toujours sombre sur le dessus, mais en dégradé tirant au jaune sur les flancs, pour s’éclaircir encore d’avantage jusqu’à devenir argentée sur le ventre. Une tache sombre est souvent présente à la base de la queue, tandis que la ligne latérale est très visible. Les nageoires sont grises, sauf la nageoire anale et les ventrales qui sont parfois rougeâtres.

Alimentation :le carassin est omnivore. Il se nourrit de zooplancton, de vers, de larves d’insectes et d’algues.

Pêche : prise occasionnelles sur des lignes destinées à la tanche ou la carpe, pêche au feeder 

Lieu de pêche : poisson présent sur le Rhône principalement.

Intérêt culinaire : aucun.